Envies.Sages.moi

mercredi 27 novembre 2019

- "La liberté est de pouvoir choisir celui dont on sera l'esclave" Jeanne Moreau

 

- "La liberté est de pouvoir choisir celui dont on sera l'esclave" Jeanne Moreau

 

Quand de nouveau s'ouvre
La parenthèse du possible.
Que de nouveau le raisonnable
Se heurte au mur de l'inexpliqué.
Qu'une voix vous mène
Là où vous ne pensiez plus aller.
Qu'un murmure sonne plus fort
Au creux de vos reins
Qu'un coup de fouet
Sur vos seins,
Sachant que le fouet
N'est pas loin.
Quand vos chairs frémissent
A l'orée des supplices,
Que vos entrailles laisse échapper
Le flot indécend
De vos impudiques pensées,
Sur le galbe de vos cuisses,
Le monde s'ouvre à vous
Comme votre intimité exposée
Au regard concupiscent
De Celui dont, tout, vous acceptez.

De nouveau, vous donnez vos clefs.
Celles dont les serrures ouvrent à tous vos secrets,
A vos pensées, des plus douces aux plus vilaines,
A chaque parcelle de votre corps,
Depuis bien trop longtemps, fermées.

@chilina@

 

Clefs

 


== Publicité ==

jeudi 3 octobre 2019

Dix ans !

 

Monsieur,

Il y a dix ans, j'écrivais sur un espace privilégié, ces mots :

"Douze heures à perdre le souffle, à perdre le nord....L'escalier n'a plus de palier, la chambre, plus de murs...Balade hors du temps, le partage est réel, l'histoire irréelle, douce et belle... elle n'a pas de fin ...
Dans le train ?
Celui qui revient ?"

Le début d'une belle histoire qui, au fil du temps s'est transformée en une autre ...Belle histoire !
Les émotions se sont transformées et, si les papillons se sont envolés, ils continuent de voleter sur le fil de l'amitié égrénant à chaque battement d'aile, des rires, des taquineries, une complicité très sage et pleine de tendresse.
Aujourd'hui, Une femme a su vous conquérir et, oserai je dire, dans un sourire, vous dompter !
Oh si Monsieur, vous dompter !
Et j'en suis heureuse et ravie que votre coeur, au milieu des tourment de la vie, vous donne à qui penser.
Heureuse aussi que ces pensées ne se cognent plus à la noircitude de certaines personnes nocives mais s'éclairent en voguant dans l'aura d'une belle Dame.
Ce qui me fait le plus sourire en écrivant ces mots, c'est le souvenir de votre réaction à la lecture de certains liens figurant sur ce blog.
Pourtant vos désirs ont pris, au fil des ans, un tournant qui à première vue, vous aurait horrifié ;)
Et ce qui, à l'époque, vous détournait aujourd'hui vous comble.
Les souvenirs sont clairs, doux et beaux et si ombres il y a eues, je ne retiendrais que celles prises par l'oeil de mon appapreil photo.
Oh je sais que certaines promesses sont restées en suspend,  grand sourire mais, comme pour les grands hommes, nous pourrions nous donner rendez vous ...
Dans dix ans !
Je sais aussi, que quoi qu'il arrive, vous restez et resterez l'homme que j'ai connu, juste enrichi, comme nous tous, de quelques années  et que vous êtes, à tout jamais ....

Mon Ami !

 

 

BUL

 

 

samedi 17 mars 2018

Un geste ....

 

 

Un geste,
Un seul geste.
Et se dénude à vos yeux,
L'essence de sa féminité.
En sentez vous l'effluve
Qui lentement,
Se dévoile à vos sens ?
Humez Monsieur
L'odeur de son impudence.
Elle exhale, de cette impertinence
L'épice humide qui la plie à vos voeux.

 

@chilina@

 

 

Sensullement

 

 

mercredi 8 novembre 2017

Blanc et noir !

 

 

Caresse du regard
Le jeu du blanc et noir !
Elle joue, trouble ...
Sur la soie de sa peau,
Double !

.....

blanc

Posté par chilina à 13:06 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 23 octobre 2017

Esquive ...

 


Et son corps nu se fond dans la nuit
Ne laissant à la dévoilance
Qu'un rai de lumière brisant le silence
D'une chute de chair s'esquivant sans bruit.

dos - Copie - Copie (2)

Posté par chilina à 20:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


== Publicité ==